top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLARUS Foundation

Apprendre le Web et les codes d'état HTTP

Les codes de statut Web et HTTP sont essentiels pour comprendre le résultat d'une requête de page Web. Ces codes, standardisés par l'Internet Engineering Task Force (IETF), sont émis par un serveur en réponse à la requête d'un client. Ils fournissent des informations cruciales sur la réussite de la requête ou s'il y a eu une erreur.


Voici un aperçu complet de certains des codes de statut HTTP les plus courants et leur signification.


Codes de statut HTTP courants


1. Erreur 400 (Bad Request)

  • Description : Ce code de statut indique que le serveur ne peut pas ou ne veut pas traiter la requête en raison d'une erreur du client, comme une syntaxe de requête malformée.

  • Exemple : L'envoi d'une requête avec une syntaxe incorrecte ou des paramètres de requête non valides peut entraîner une erreur 400.


2. Erreur 401 (Unauthorized)

  • Description : Ce code de statut signifie que la requête nécessite une authentification de l'utilisateur. Il se produit généralement lorsque l'utilisateur doit se connecter pour accéder à la ressource.

  • Exemple : L'accès à une zone restreinte d'un site Web sans se connecter entraînera généralement une erreur 401.


3. Erreur 403 (Forbidden)

  • Description : Le serveur comprend la requête mais refuse de l'autoriser. Cela peut se produire si l'utilisateur n'a pas les permissions nécessaires pour accéder à la ressource.

  • Exemple : L'accès à un répertoire du serveur sans les permissions nécessaires entraînera une erreur 403.


4. Erreur 404 (Not Found)

  • Description : Le serveur ne peut pas trouver la ressource demandée. Cela se produit souvent lorsque l'URL est incorrecte ou que la ressource a été déplacée ou supprimée.

  • Exemple : Si un utilisateur essaie d'accéder à "www.example.com/pageinexistante" et que la page n'existe pas, le serveur renverra une erreur 404.


5. Erreur 405 (Method Not Allowed)

  • Description : La méthode de requête est connue par le serveur mais a été désactivée et ne peut pas être utilisée.

  • Exemple : Tenter d'utiliser une méthode POST sur un formulaire qui n'accepte que les requêtes GET peut entraîner une erreur 405.


Où est l'erreur 402 ? Existe-t-elle ?


Le code de statut HTTP 402, connu sous le nom de « Payment Required » (Paiement requis), n'est pas couramment utilisé ou reconnu par la plupart des navigateurs Web. Il indique généralement un problème avec une transaction de paiement. Ce code est considéré comme rare et est classé comme "expérimental" ou encore en développement.


6. Erreur 500 (Internal Server Error)

  • Description : Un message d'erreur générique est donné lorsqu'une condition inattendue est rencontrée et qu'aucun message plus spécifique n'est approprié.

  • Exemple: Des erreurs de configuration du serveur ou des erreurs d'exécution inattendues dans le code côté serveur peuvent entraîner une erreur 500.


7. Erreur 502 (Bad Gateway)

  • Description : Le serveur agissait comme une passerelle ou un proxy et a reçu une réponse non valide du serveur en amont.

  • Exemple : Lorsque le serveur agit comme un proxy et que le serveur en amont auquel il accède renvoie une réponse non valide, une erreur 502 est déclenchée.


8. Erreur 503 (Service Unavailable)

  • Description : Le serveur n'est pas prêt à traiter la requête, souvent parce qu'il est en maintenance ou surchargé.

  • Exemple : Les sites Web qui connaissent des volumes de trafic élevés ou qui sont en maintenance peuvent renvoyer un code de statut 503.


9. Erreur 504 (Gateway Timeout)

  • Description : Le serveur est en train d'agir comme une passerelle ou un proxy et n'a pas reçu de réponse en temps voulu du serveur en amont.

  • Exemple : Si un serveur en amont est en retard à répondre à une requête envoyée par un serveur proxy, une erreur 504 peut être déclenchée.


Où est l'erreur 501 ? Existe-t-elle ?


L'erreur HTTP 501 se produit généralement lorsque le serveur d'hébergement est hors ligne ou indisponible, ce qui signifie qu'il ne peut pas répondre à la requête. Ce code de réponse d'erreur serveur signifie que votre serveur Web ne prend pas en charge la fonctionnalité requise pour accéder et ne reconnaît pas la méthode de requête.


10. Erreur 301 (Moved Permanently)

  • Description : La ressource demandée a été déplacée de façon permanente à une nouvelle URI, et le serveur fournit la nouvelle URI dans la réponse.

  • Exemple : Si "www.example.com/anciennepage" est déplacé de manière permanente à "www.example.com/nouvellepage", le serveur renverra un code de statut 301 avec le nouvel emplacement.


11. Erreur 302 (Found)

  • Description : La ressource demandée réside temporairement sous une autre URI. Il indique au client d'utiliser l'URL fournie pour les requêtes futures.

  • Exemple : Lorsque qu'une page est temporairement déplacée à une nouvelle URL, le serveur répondra avec un code de statut 302.


12. Erreur 307 (Temporary Redirect)

  • Description : Semblable au code de statut 302, 307 indique que la ressource demandée est temporairement située à une autre URI. Cependant, contrairement à 302, il ne permet pas de changer la méthode HTTP de POST à GET.

  • Exemple : Si "www.example.com/anciennepage" est déplacé temporairement, et que le serveur veut s'assurer que la méthode de requête reste la même, il renverra un code de statut 307.


13. Erreur 200 (OK)

  • Description : La requête a réussi. Le serveur a traité avec succès la requête, et la ressource est renvoyée dans la réponse.

  • Exemple : Accéder à "www.example.com/home" et charger avec succès la page d'accueil sans aucun problème renverra un code de statut 200.


Existe-t-il des erreurs 300, 303 - 306 ?


Les codes de statut HTTP sont des réponses standardisées fournies par les serveurs Web pour indiquer le résultat d'une requête client. Bien que beaucoup de gens soient familiers avec des codes de statut courants comme le 404 (Not Found) et le 500 (Internal Server Error), plusieurs autres codes sont moins fréquemment discutés.


Bien que les codes de statut HTTP comme 300, 303, 304, 305 et 306 soient moins fréquemment rencontrés que d'autres, ils jouent des rôles spécifiques dans la gestion de la façon dont les clients et les serveurs interagissent. Voici une couverture des codes de statut HTTP 300, 303, 304, 305 et 306.


300 Multiple Choices


  • Description : Il indique que la ressource demandée a plusieurs options disponibles, et l'utilisateur ou l'agent utilisateur peut en sélectionner une. Cela peut signifier différentes options de format pour une ressource, des points de terminaison différents ou des langues différentes.

  • Utilisation : Il est rarement utilisé en pratique car il nécessite que le client prenne une décision sur la version de la ressource à utiliser.


303 See Other


  • Description : Ce code indique que la réponse à la requête peut être trouvée sous une URI différente, et le client doit utiliser une méthode GET pour récupérer la ressource. Il est souvent utilisé pour rediriger après une opération PUT ou POST.

  • Utilisation : Couramment utilisé dans les applications Web pour rediriger vers une autre page après la soumission de formulaires.


304 Not Modified


  • Description : Ce code de statut est renvoyé si la ressource n'a pas été modifiée depuis la dernière requête. Cela permet une mise en cache efficace, car il informe le client que la version stockée est toujours valide.

  • Utilisation : Largement utilisé à des fins de mise en cache pour réduire la bande passante et les temps de chargement.


305 Use Proxy (Deprecated)


  • Description : Ce code indique que la ressource demandée doit être accédée via le proxy spécifié dans la réponse.

  • Utilisation : Il est obsolète en raison de préoccupations de sécurité et n'est plus utilisé dans les applications Web modernes.


306 Switch Proxy (No Longer Used)


  • Description : Ce code de statut était utilisé dans les versions précédentes de HTTP/1.1 mais n'est plus utilisé. Il était destiné à indiquer que les requêtes suivantes doivent utiliser le proxy spécifié.

  • Utilisation : Réservé à un usage futur; non implémenté dans les serveurs ou clients Web modernes.


Conclusion


Les codes de statut HTTP sont une partie critique de la communication Web, indiquant le statut d'une requête et aidant à diagnostiquer et résoudre les problèmes. En comprenant ces codes, les développeurs Web, les administrateurs et les utilisateurs peuvent mieux gérer et optimiser les interactions Web, assurant des expériences Web plus fluides et plus fiables.


Pour plus d'informations détaillées, vous pouvez consulter des ressources comme le Mozilla Developer Network (MDN) et la documentation de l'IETF.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page